POURQUOI travailler sur les questions environnementales au nord du Laos ?

Dans les hautes terres du Laos, et depuis des siècles, les villageois dépendent de leur environnement pour leur subsistance. Cependant, en raison de multiples facteurs et des transitions socio-économiques rapides dans la région, les problèmes environnementaux sont de plus en plus importants. Les dommages environnementaux ont des impacts tangibles sur les moyens de subsistance et le bien-être des communautés.

Les principaux enjeux environnementaux identifiés au Nord du Laos sont :

Changement climatique Changement climatique : Le Laos est particulièrement vulnérable au changement climatique. Le pays a été classé comme le 22e pays du monde le plus touché par le climat (indice de risque climatique GW). Depuis 1951, la température moyenne a augmenté presque deux fois plus vite en RDP lao que dans le monde. La sécheresse et les inondations devraient augmenter, à la fois en fréquence et en intensité, entraînant davantage de pertes et de dommages pour l'agriculture et les infrastructures. Plus de 70 % de la population dépend des ressources naturelles, ce qui rend le développement futur du pays très sensible au climat.

Utilisation des pesticides: malgré un cadre réglementaire solide pour l'utilisation et le commerce des pesticides, l'utilisation de pesticides a connu un essor dans les hautes terres du Laos au cours de la dernière décennie. Pour sortir de la pauvreté et accroître leur résilience aux fluctuations du marché, les communautés rurales doivent diversifier leurs activités agricoles génératrices de revenus. Dans les hautes terres d'Oudomxay, la diversification agricole a fréquemment entraîné une augmentation de l'utilisation des pesticides par les agriculteurs. Les pesticides posent des problèmes de santé et contribuent à l'appauvrissement de la biodiversité.

Pollution plastique: les communautés rurales consomment de plus en plus de plastiques, notamment de plastique jetable (sacs, emballages). En raison du manque de connaissances et d'alternatives au plastique ainsi que de l'absence de solutions durables de gestion des déchets, la majeure partie du plastique est brûlée ou jetée, entraînant une pollution à long terme du sol, de l'air et de l'eau. Ces pollutions ont un impact sur la santé humaine, animale et environnementale.

QUE FAISONS-NOUS?

Sensibilisation aux impacts du changement climatique,

Appui au développement de systèmes agricoles plus résilients au climat,

Mise en place d'une approche globale pour répondre aux enjeux des pesticides, alliant sensibilisation, soutien à l'agriculture biologique, renforcement de la gouvernance et plaidoyer,

Travaillez avec des familles et des communautés modèles pour réduire la consommation de plastique en milieu rural.

pour quels résultats?

Depuis 2015, sur l'ensemble des projets CCL :

1500 personnes ont participé à des séances de sensibilisation au changement climatique

6500 villagers participated to awareness sessions on pesticide